Les régions vulnérables aux chocs climatiques

A compter du mois de novembre de cette année 2016, la sécheresse va frapper quatre régions de Madagascar : le Melaky, Menabe, Atsimo-Andrefana et l’Androy. Dans la première, les précipitations seront au dessous de 97,8 mm. Par contre dans celles de la Sava, Analanjirofo, Boeny, Betsiboka, Bongolava, Vakinankaratra, Haute-Matsiatra, Amoron’i Mania, Ihorombe et Anosy, les pluies seront irrégulières.
Au mois de décembre, six autres régions de Madagascar seront touchées par la sécheresse. Il s’agit des régions du Bongolava, Itasy, Vakinankartra, Haute Matsitra, Amoron’i mania et Ihorombe. Dans celles d’Analamanga, Atsinanana et Diana, les pluies deviendront par contre irrégulières.
Au début de l’année, cette baisse des précipitations va s’amplifier dans les provinces de Toliara et d’Antananarivo avec les régions de Boeny, Betsiboka, Melaky, Haute Matsitra, Amoron’i mania et Ihorombe. "Cette situation ne signifie pas pour autant que les inondations n’existeront pas. Les pluies diluviennes pourraient durer quelques jours et seraient dévastatrices pour les sols dépourvus de végétation. Seule la quantité cumulée de la pluie en un mois, diminuera", indique un technicien de la direction générale de la météorologie.
Ces prévisions son confortées par  ceux du réseau FEWS (Programme USAID) qui a récemment présenté les prévisions de la période « Février à Septembre 2016 » sur Madagascar, qui sera affectée par la sécheresse (February 2016 to September 2016 Food Security Outlook : Ongoing drought will drive food insecurity during the 2016/17 consumption year).