PNAN III - Plan National d’Action pour la Nutrition 2017 - 2021

En ayant une population majoritairement jeune, à Madagascar la malnutrition chronique touche environ un enfant sur deux et affecte dangereusement le capital humain national. La malnutrition constitue un problème majeur à la fois de santé publique et socio-économique qui touche particulièrement les enfants de bas âges, les femmes enceintes et les femmes allaitantes. De ce fait, afin de garantir à chaque enfant son droit d’atteindre son plein potentiel de développement cognitif et physique, à chaque femme enceinte son droit de sérénité durant la grossesse pour accoucher d’un bébé en bonne santé physique et mentale et à chaque femme allaitante son droit d’appliquer l’allaitement exclusif jusqu’à six mois ; sous le leadership de l’Office National de Nutrition ; s’entendent sur la nécessité de mettre en œuvre à grande échelle des interventions visant la réduction significative de la malnutrition chronique.

La malnutrition handicape le développement économique et social. En effet, les enfants qui souffrent de malnutrition chronique au cours des mille premiers jours de leur vie, peuvent subir des retards de développement physique et mental irréversibles, ce qui diminue la capacité de production.

La Politique Nationale en Nutrition constitue un cadre de référence à l’élaboration des objectifs du plan national d’action pour la nutrition.

Le lancement officiel de la troisième phase du Plan National d’Action pour la Nutrition a été lancé le Jeudi 11 Mai 2017 au Centre de Conférence International d’Ivato, Antananarivo.

L’objectif de cette troisième phase du PNAN vise à améliorer l’état nutritionnel de la population en réduisant le taux de prévalence de la malnutrition chronique chez les enfants de moins de cinq ans de 47,3% à 38% d’ici 2021, en réduisant également le taux pondérale de 32,4% à 25%, en maintenant le taux de malnutrition aigue inférieur à 5% et en réduisant le pourcentage des enfants ayant un faible poids à la naissance de 11,4% à 9%.

Le but du PNAN III, d’une part,  est d’assurer le droit de la population Malagasy à une nutrition adéquate en vue d’améliorer la survie des enfants et de permettre un développement maximal de leur potentialité physique et intellectuelle ; et d’autre part, de promouvoir la santé et le bien-être de la population cible. Pour Madagascar, la vision est « la Nutrition garant d’un capital humain pour un développement social et économique »

Tag Officiels: 

Entité associée: