Cérémonie de signature des documents de projet entre l’ONN et JICA

Après la signature du compte-rendu de réunions sur l’étude détaillée d’un nouveau projet intitulé « Projet d’Amélioration de la Sécurité Alimentaire et de la Nutrition (PASAN) » signé le 20 Septembre dernier, le siège de la JICA à Tokyo a approuvé les contenus des résultats de ces réunions.

La prochaine étape pour la mise en œuvre effective du projet est la signature du Procès-verbal des discussions entre l’Agence Japonaise de Coopération Internationale (JICA) et l’Office Nationale de Nutrition (ONN), le Ministère de l’Agriculture et de l’Elevage (MINAE), le Ministère de la Santé Publique (MinSanP); ce document concrétise la mise en œuvre du projet prévu démarré en Mars 2019. La cérémonie de signature a été organisée au bureau de la JICA Madagascar à Ankorondrano ce 05 Décembre 2018 à partir de 10 heures avec la présence des signataires mais aussi quelques représentants des Bailleurs engagés dans le secteur de la nutrition comme la Banque Mondiale, le FAO, l’UNICEF, le PAM et l’USAID.

Les documents ont été signées par Monsieur MURAKAMI Hironobu, Représentant Résident de JICA Madagascar et de Monsieur RAVELOHARISON Ambinintsoa, Coordonnateur National de l’Office National de Nutrition ainsi que les Secrétaires Généraux du Ministère de l’Agriculture et de l’Elevage et du Ministère de la Santé Publique entant que partenaires de mise en œuvre.

Dans le cadre de la lutte contre la malnutrition, le Gouvernement Malagasy a soumis une requête d’un projet de coopération technique intitulé « Projet d’Amélioration de la Sécurité Alimentaire et de la Nutrition » pour une durée de cinq (5) ans auprès du Gouvernement Japonais. Après acceptation de la requête, le Gouvernement Malagasy et le Gouvernement Japonais se donnent alors la main pour que le Plan National d’Action III puisse atteindre ses objectifs dont la réduction du taux de malnutrition chronique de 47.3% à 38%, la réduction du taux d’insuffisance pondérale de 32.4% à 25%, le maintien du taux de malnutrition aigüe en-dessous de 5% et la réduction du taux d’insuffisance pondérale à la naissance de 11.4% à 9%.

Le Gouvernement Japonais confie la mise en œuvre du Projet à l’Agence Japonaise de Coopération Internationale « JICA » tandis que le Gouvernement Malagasy délègue la gestion du Projet à une agence responsable dont l’Office National de Nutrition et des agences partenaires dont le Ministère de l’Agriculture et de l’Elevage et le Ministère de la Santé Publique. Les activités du Projet seront guidées par les principes de l’Initiative pour la Sécurité Alimentaire et Nutritionnelle en Afrique (IFNA). IFNA aura pour objectif de contribuer à l’atteinte des objectifs de la Déclaration de la Malabo.

Les régions cibles du projet sont Vakinankaratra, Amoron’i Mania et Itasy dans lesquelles vingt communes sont désignées comme communes pilotes. Les bénéficiaires de ce Projet sont les femmes et les enfants dans les communes pilotes, particulièrement les femmes enceintes, les mères ayant des enfants âgés de moins de 2 ans et les enfants de moins de 2 ans. Les responsables de l’Office National de Nutrition, du Ministère de l’Agriculture et de l’Elevage, du Ministère de la Santé Publique et des autres ministères concernés à tous les niveaux, les ONG/animateurs et les agents communautaires jouiront également d’une formation à travers le Projet.

Le projet PASAN est complémentaire avec le Projet d’Amélioration des résultats nutritionnels (PARN) de la Banque Mondiale à Madagascar. En effet le PASAN contribuera à la nutrition sensible (agriculture-nutrition nexus) tandis que le PARN sur la nutrition spécifique (santé-nutrition nexus). Il y a une forte synergie des activités sur terrain comme il y a des sites communs. Les deux projets contribuent aux atteintes des objectifs du PNAN III.

Le Coordonnateur National de l’ONN assurera la responsabilité générale de l’administration et de la mise en œuvre du Projet et sera conseillé par le Conseiller Principal et le Chef du Projet pour les décisions majeures. Tandis que les experts de JICA fourniront les directives techniques nécessaires, les conseils et les recommandations auprès du Personnel Homologue sur tous les aspects relatifs à la mise en œuvre du Projet.

Tag Recherche: